La Fête des Morts

La tradition de la fête des morts ne veut pas dire grand chose en France, pour les anglophones on appel ce jour du 31 octobre “Halloween”, pour les hispanophones “Cempasúchil”. Ce n’est pas simplement un jour où l’on peut enfiler des déguisements, c’est surtout un jour où l’on brave nos peurs face à la mort, le jour où on l’accepte, on vit avec. Il est intéressant de voir à quel point la cuisine compte ce jour là, elle devient un symbole, une offrande. Pour ce lendemain de 31 octobre, voici une image qui m’a beaucoup plu, celle d’un étalage de sucreries trouvée sur un blog qui raconte combien ce jour est important en Amérique latine.

Skulls in sugar

Et si la citrouille est évidemment ce à quoi on pense en premier (bien qu’elle soit de moins en moins populaire, halloween n’ayant jamais vraiment pris en France), dans d’autres pays comme le Mexique, faire à manger pour ces défunts est un signe de respect, d’affection, bien plus important qu’un cucurbitaceae transformé en lanterne, vidéo à l’appui :

Advertisements

One comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s